10 Oct 2018

Monster Truck : True Rockers (2018)

Album : True Rockers

Style musical : Rock

Compagnie : Dine Alone Music

NOTE : 7/10

18 mois après leur plus récent album, « Sittin’ Heavy », les rockeurs canadiens Monster Truck sont de retour avec « True Rockers », un album qui a pour mission de perpétuer leur mélange énergique de rock sudiste et classique, tout en ajoutant des couleurs sonores supplémentaires et des styles de chansons variés à leur production.

Des chansons telles que la chanson titre et « Thundertruck » sont le pain quotidien du groupe, des manèges à sensations fortes de trois à quatre minutes montrant leur amour pour Lynyrd Skynyrd, Led Zeppelin et Clutch.

« True Rocker » est une chanson rapide et furieuse, avec énormément d’énergie. Et le tout s’améliore encore plus grâce à la fantastique participation du légendaire Dee Snider. La section de paroles de Snider à la fin de la piste termine parfaitement la chanson. Il crie : « Nous sommes réunis ici aujourd'hui pour rendre hommage au rock and roll. Pour témoigner que nous sommes de vrais rockeurs. Dire que le rock and roll n’est pas mort, car il vit dans nos cœurs. » C’est puissant, mémorable et amusant.

« Thundertruck » reprend là où « True Rocker » s'est arrêté. Cette fois, cependant, un orgue entre en jeu, ajoutant une bonne profondeur de blues à la pièce. Ensuite vient la controversée « Evolution ». Sortie comme le premier simple de l’album, la chanson a divisé les fans en raison de la surutilisation d’effets sur la voix de John « Marv » Harvey et de l’absence du blues caractéristique du groupe. Ce n’est d’ailleurs pas la seule piste de l’album qui manque dans le département blues ou groovy.

Jamais auparavant Monster Truck n’avait réellement produit une mauvaise chanson, malgré la diversité explorée. Certaines sont plus lentes, d’autres plus rapides, d’autres plus lourdes; « Young City Hearts » n’est rien de tout cela. Elle ne ressemble en rien à ce à quoi le groupe nous a habitués dans le passé. Une tentative de modernité avec un son très poli à la façon Shinedown ou Sixx : A.M., mais leurs ambitions ne parviennent pas à un résultat convaincant.

Heureusement, « Devil Don't Care » existe. C'est pur, ça vient du cœur, du blues. La chanson est incroyablement entraînante, sombre, groovy et leur utilisation de l’harmonica est géniale. Elle devrait rester un classique dans leur catalogue. « Denim Danger », « Undone » et « The Howlin’ » sont excellentes aussi, donc dans l’ensemble, il y a beaucoup à aimer sur True Rockers. Il manque un peu de blues, qui était si présent au son de Monster Truck, mais il y a plus que suffisamment de riffs énergiques et de qualité pour compenser. La voix de Marv est également à son meilleur.

True Rockers est une célébration de rythmes, une guitare qui brille par son intention très nette et une voix qui domine à la demande lorsque les paroles défilent. Il suffit d’augmenter le volume et de jouir d’un pur plaisir sans faille avec un rock livré avec passion tout au long de l’album.


Lu 1606 fois Dernière modification le mercredi, 10 octobre 2018 02:55
Évaluer cet élément
(2 Votes)