06 Aoû 2019

Slipknot : We Are Not Your Kind (2019)

Album : We Are Not Your Kind

Style musical : Nu Metal

Compagnie : Roadrunner

NOTE : 6/10

On va se dire les vraies affaires une fois pour toutes! La venue d’un album de Slipknot c’est un événement pour la nouvelle génération métal et parfois les fans ont bien tendance à devenir aveugle de la même façon que dans un couple. Ils disent, l’amour rend aveugle et c’est bien vrai puis ça ne fait pas exception avec l’amour qu’on peut porter pour un groupe de musique. « We Are Not Your Kind » de Slipknot est ce copain imparfait qu’on veut aimer quand même!

Sauf que si on fait l’effort de voir les choses pour ce qu’elles sont, j’ai bien l’impression que cet album est le pire en carrière pour Slipknot. Tous les bons moments de l’album sont de la peinture à numéro avec pas vraiment de surprises et d’audace. Chaque fois que la machine se met à gronder sur l’album, je me surprends à me dire « hey c’est cool, ça brasse » et quelques secondes après la raison me rattrape pour me rappeler qu’il y a rien de nouveau et surtout rien d’innovant comme les chansons : Left Behind, The Heretic Anthem, Duality, Vermilion, Gematria (The Killing Name), Pulse Of The Maggots, Sulfur, Dead Memories, AOV, The Devil In I. SIC, Spit It Out ou même Killpop pour un aspect plus « smooth ». Rien n’arrive à surclasser le passé du groupe. On s’y approche souvent seulement pour se dire que « ouais c’était bon dans le temps et la si c’est bon c’est à cause que je suis nostalgique ». Oh et l'album n'est pas encore disponible que je me suis déjà lassé du single "Unsainted"

Des bons moments? Des bonnes chansons? Oui il y en a! Par exemple des chansons comme Orphan, Not Long for This World, Solway Firth, Nero Forte ou Critical Darling sont pas mal du tout! Même qu’avec le temps elles deviendront des membres de la famille Slipknot, mais je ne pourrais m’empêcher de penser aux points énumérés plus haut!

Là où ça ne passe pas du tout, c’est avec les moments d’interlude et d’ambiance planante et lente qui sont souvent trop longue et viennent briser le rythme de « We Are Not Your Kind ». Le vrai supplice ce sont les chansons « Spider » et « My Pain » ! Oh que ce n’est pas bon! Du beau remplissage inutile!

Je me rappelle aussi que Corey Taylor avait essayé de nous vendre cet album comme un petit frère de « Iowa » et il avait été contredit par Jim Root. Merci Jim car Corey ne semble pas se rappeler le « vibe » d’Iowa. L’aspect colérique de Slipknot sonne comme une pâle copie de son passé. Comme si Corey Taylor et ses amis ne sont plus vraiment fâchés contre la vie et la société et essayent tout de même de nous faire croire qu’ils ont encore la hargne de leur jeune temps.

J’attendais cet album avec impatience tout comme les autres dans le passer, mais cette fois-ci, Slipknot me laisse sur mon appétit et d’une façon plutôt brutale! Laissons le temps faire les choses et voir si « We Are Not Your Kind » prendra une place plus importante dans cœur et me fera dire que cet album n’est pas forcé d’existé seulement par la demande des fans et l’envie de faire de l’argent vite fait bien fait.

Lu 5768 fois Dernière modification le mardi, 06 août 2019 13:11
Évaluer cet élément
(24 Votes)