29 Juil 2015

Hellyeah : Entrevue vidéo avec l'ex Pantera Vinnie Paul (2015)

Musik Universe discute avec le légendaire Vinnie Paul (Hellyeah / ex Pantera) à Mansfield,ma durant la tournée Mayhem Festival. L'entrevue vidéo est dans le bas de la page! Bonne lecture!

 

MU : Salut, Vinnie, merci beaucoup encore de nous accorder du temps aujourd’hui!

VP : Je suis heureux d’être ici, mec!

MU : C’est la quatrième fois que l’on a le privilège de t’interviewer et cette fois-ci, c’est dans le cadre du Mayhem Festival qui fait le tour des États-Unis.

VP : Oui, avec une seule date canadienne, soit à Toronto et qui a été superbe!

MU : C’est juste dommage que Montréal n’ait pas pu figurer sur la liste.

VP : En effet, malheureusement on ne choisit pas vraiment les endroits où l’on va jouer lors d’une telle tournée.

MU : Comment se déroule-t-elle jusqu’à présent?

VP : C’est super! On a une véritable chance de pouvoir jouer avec deux de mes groupes favoris dans le monde entier, soit Slayer et King Diamond. C’est vraiment tout un honneur! Les deux groupes sont à leur meilleur présentement, surtout King Diamond. Il est incroyable, surtout lorsqu’on sait ce par quoi il est passé depuis son attaque cardiaque. Il a retrouvé la santé, il a arrêté de fumer et maintenant sa voix sonne exactement comme sur ses albums. C’est vraiment génial! Je sens aussi que Hellyeah est en grande forme, car nos nouveaux membres se sont bien intégrés à la troupe et notre dernier album ‘Blood For Blood’ a bien fonctionné pour nous, alors je peux dire que les choses vont bien pour nous présentement!

MU : Cool! Je dois dire que ‘Blood For Blood’ est mon album préféré de vous.

VP : Merci beaucoup!

MU : Alors, jusqu’à présent, on voit une belle évolution au sein du groupe. Et je dois justement te parler à propos de cet album, étant donné que je n’avais pas eu l’occasion d’en discuter avec toi plus tôt. Il y a entre autres trois pièces qui ont été plutôt surprenantes pour les fans sur ce dernier opus, soit ‘Moth’, ‘Hush’ et ‘Black December’ qui ont une approche musicale différente par rapport à d’habitude. Je n’aime pas dire qu’elles ont un son plus commercial, peut-être une approche plus douce, disons?

VP : C’est plus mélodique et sombre, en effet!

MU : Voilà! Étant donné que vous avez un cinquième album qui devrait sortir en octobre prochain, est-ce qu’on peut s’attendre à d’autres chansons avec une ambiance dans la même trempe que celles énumérées plus tôt ?

VP : Je pense que ‘Blood For Blood’ a défini là où nous voulons nous diriger musicalement pour la suite. C’est le son que nous avons recherché pendant longtemps; au début on a eu tendance à expérimenter beaucoup de choses différentes, mais maintenant nous voulons revenir un peu plus à nos racines et maintenant que le tout semble de plus en plus scellé, on peut s’attendre à ce que les choses n’aillent qu’en s’améliorant.  On sait vraiment plus ce que chacun amène sur la table pour subvenir au groupe en plus de savoir où se situe notre zone de confort. On travaille présentement avec Kevin Churko qui est très aidant envers nous tous et on a désormais très hâte de sortir ce nouvel album!

MU : Est-ce que c’est une décision commune du groupe de vouloir explorer ce nouveau type de son?

VP : Eh bien, tu sais, c’est arrivé comme ça tout simplement. Lorsqu’on écrit, on n’a pas du tout envie d’écrire dix chansons qui ont toutes la même ambiance où qui dégagent les mêmes émotions. Dans le cadre de Hellyeah, on cherche surtout à ce que notre musique varie avec des pentes ascendantes et descendantes, un peu comme dans un tour de montagnes russes au fond. Ce ne serait jamais un beau voyage si la musique allait tout le temps trop rapidement ou trop lentement. C’est une question d’équilibre d’intensité que l’on veut atteindre afin que tout soit mieux ressenti et que le tout se complète bien.

MU : Est-ce que vous jouez déjà des chansons du nouvel album lors de la présente tournée?

VP : Oui, on les a presque toutes déjà jouées devant le public!

MU : Est-ce que la réaction du public a été positive pour l’instant?

VP : Elles fonctionnent très bien et les fans semblent bien les apprécier. On a l’impression de sonner presque comme un nouveau groupe en ce moment! La plupart des gens n’ont jamais entendus les nouvelles pièces en live alors c’est plaisant pour nous. Et surtout nos fans qui nous suivent depuis déjà un certain temps adorent notre dernier album, alors le fait d’en jouer presque 90% en spectacle c’est génial pour tout le monde.

MU : On a déjà dit plus tôt qu’un nouvel opus sortirait sous peu : est-ce qu’il y a déjà du nouveau matériel qui a été écrit pour l’instant?

VP : Oui, on a déjà plusieurs bonnes idées! On n’écrit jamais lorsqu’on est sur la route, mais ça ne nous prendra pas beaucoup de temps à produire le tout dès que la tournée sera terminée. Il nous reste environ 10 jours à faire avec le Mayhem Festival, après ça on prend trois jours de congé avant d’aller faire une autre mini-tournée d’une semaine et demie aux États-Unis en tête d’affiche. On va faire entre autres quatre festivals américains là-bas, et dès que c’est fini on file direct en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon où l’on n’a pas joué depuis presque cinq ans. Ça va donc conclure officiellement la tournée ‘Blood For Blood’ pour après pouvoir se concentrer tout le mois de septembre sur l’écriture du nouvel album et ainsi être capable de commencer à l’enregistrer dès le mois d’octobre à Las Vegas avec Kevin Churko.

MU : Donc, si je comprends bien, vos fans montréalais vont devoir patienter encore un peu la sortie du nouvel album avant de pouvoir vous revoir?

VP : Je ne peux pas faire de promesses étant donné que les planifications de tournées changent toujours en cours de route, mais on souhaiterait réaliser en janvier/février une grosse tournée nord-américaine où l’on parcourrait tout le Canada.

MU : Oh, ça c’est une bonne nouvelle!

VP : Yes! Ce sera pendant la longue période froide et ennuyeuse de l’année, mais au moins nous serons là pour réchauffer tout le monde avec Hellyeah!

MU : Lorsqu’on t’a interviewé la dernière fois en 2013, tu nous avais dit que tu buvais du jus de cornichons pour éviter les lendemains de veille difficiles…

VP : Oui, et j’en bois encore!

MU : As-tu trouvé un meilleur remède depuis le temps?

VP : Non, pas du tout! Je te jure que le jus de cornichons c’est magique! Mais j’ai aussi un autre truc : du jus de citron, environ deux citrons entiers dans l’eau et du sel. Je ne sais pas trop d’où ça m’est venu, mais ça me réhydrate très bien et avec un peu de jus de cornichons ça fonctionne à merveille.

MU : Et en plus tu as l’air en grande santé présentement! Aussi, c’est l’année prochaine qu’aura lieu le 20ième anniversaire de The Great Southern Trendkill.

VP : Oui, déjà.

MU : Comptez-vous faire comme pour les trois premiers albums de Pantera et les rééditer avec quelques bonus en prime.

VP : Ce n’est pas vraiment moi qui s’en occupe personnellement; c’est la compagnie de disque qui va en décider que je le veuille ou non et qui va la réaliser.

MU : Mais est-ce que ça se fera?

VP : Oui, certainement. C’est quand même un plaisir pour nous de le faire, car c’est à la fois bénéfique pour nous ainsi que pour les fans que l’on souhaite bien satisfaire en leur offrant le meilleur contenu exclusif possible. On essaie de faire de notre mieux pour y contribuer avec du matériel intéressant.

MU : Est-ce que tu as une idée de ce qu’il y aura comme bonus sur la réédition?

VP : Je n’en sais rien du tout, mais c’est clair que je vais recevoir un tas de courriels pour savoir ce que j’ai dans mes affaires et si je peux fouiller un peu pour eux. C’est tout de même difficile pour nous de fouiller dans les restants de Pantera : on n’a jamais vraiment gardé de vieux enregistrements de chansons inutilisées dans nos sessions en studio. On faisait de la tournée pendant deux ans sans arrêt, et dès que l’on rentrait pour enregistrer on misait plus sur la qualité de nos pièces que sur la quantité. On enregistrait nos dix ou onze meilleures chansons que l’on arrivait à faire ensemble et c’était tout. Il n’y avait rien qui était vraiment à la traîne ou qui tombait dans l’oubli.

MU : Mais au moins reste-t-il peut-être des vidéos de spectacles jamais dévoilés?

VP : Oh oui, tout à fait. Il y aura sûrement aussi des prises de vues intéressantes des coulisses des spectacles que l’on n’a jamais vu encore. On va faire de notre mieux pour que ça soit le plus cool possible.

MU : J’ai vu que, bientôt, il y aura bientôt un festival dont le nom m’échappe où il y aura à l’affiche Phil Anselmo et Hellyeah en même temps…

VP : De la grande une médiatique!! Nous, on joue le vendredi soir, je reste seulement avec Hellyeah et dès que c’est fini on quitte pour un autre festival et c’est tout.

MU : C’est bon. Es-tu toujours aussi plongé dans les strip-clubs, les livres de recettes?

VP : Oui, en effet. Je suis moins dans les livres de recettes ces temps-ci, mais je travaille en ce moment sur un ‘appetite’ qui a été entamé depuis déjà un certain nombre d’années et j’aimerais bien le sortir en octobre si possible. Mes strip-clubs également fonctionnent à merveille et mes clubs latino appellés  ‘Chicas Bonitas’ deviennent de plus en plus gros à Dallas (TX). Il y a aussi mon bar sports à Dallas que tu peux toujours venir visiter si jamais tu veux venir faire un tour dans mon coin!

MU : Pour un canadien comme moi, quelles sont les places que je devrais absolument venir visiter à Dallas? Tes endroits favoris?

VP : Eh bien, j’aime beaucoup aller voir des groupes en concert, alors il y a des bonnes salles comme le ‘Trees’ qui accueille environ 800 personnes; c’est un vraiment un chouette endroit pour venir voir des artistes jouer. Il y a aussi des grands amphithéâtres comme le ‘Gexa’ et aussi des bons strip-clubs. Il faut aussi que tu viennes manger dans des places à BBQ texan lorsque tu y es. Il y a aussi un joli tas de filles là-bas, je te le dis!

MU : Hahaha, super! Alors, si l’on sait qu’avec Hellyeah l’enregistrement du nouvel album se fera en octobre, alors on peut présumer qu’il sortira officiellement l’an prochain?

VP : Ouais, bien sûr. Probablement que le premier single sortira en mars ou en avril et que l’album complet sortira au mois d’avril ou mai.

MU : Super, alors il y a peut-être des chances pour que vous repassiez nous voir au Québec à Heavy Montréal!

VP : Oh, j’aimerais vraiment ça! On y a joué qu’une seule fois et ça a vraiment été un de mes festivals préférés, ça m’a rappelé l’ambiance des festivals européens, mais en Amérique du Nord. Les fans étaient supers, la température était parfaite ce jour-là et il y avait des supers bons groupes à l’affiche. J’aimerais vraiment y retourner l’an prochain, alors message aux organisateurs : gardez le nom de Hellyeah en tête car on adorerait y jouer à nouveau.

MU : Je vais leur envoyer ça.

VP : Parfait!

MU : Merci beaucoup pour ton temps et à la prochaine. Bonne chance pour le prochain album.

VP : Bonne chance à toi aussi avec ta voiture pour retourner chez toi! Je suis désolé que tu aies eu des problèmes avec ça

MU : Haha mais non ce n’est pas grave, c’est juste un problème de pneu!

VP : Haha, juste un pneu! C’est juste ça hein!

MU : Merci encore, je suis heureux de te voir en bonne forme, vos spectacles sont toujours aussi malades et je vais continuer de suivre tout ce que vous ferai pour la suite.

VP : Merci beaucoup mec. Cheers!

ENTREVUE : Patryk Pigeon
TRADUCTION : Charles De Vilers

 

 

MU : Salut, Vinnie, merci beaucoup encore de nous accorder du temps aujourd’hui!

VP : Je suis heureux d’être ici, mec!

MU : C’est la quatrième fois que l’on a le privilège de t’interviewer et cette fois-ci, c’est dans le cadre du Mayhem Festival qui fait le tour des États-Unis.

VP : Oui, avec une seule date canadienne, soit à Toronto et qui a été superbe!

MU : C’est juste dommage que Montréal n’ait pas pu figurer sur la liste.

VP : En effet, malheureusement on ne choisit pas vraiment les endroits où l’on va jouer lors d’une telle tournée.

MU : Comment se déroule-t-elle jusqu’à présent?

VP : C’est super! On a une véritable chance de pouvoir jouer avec deux de mes groupes favoris dans le monde entier, soit Slayer et King Diamond. C’est vraiment tout un honneur! Les deux groupes sont à leur meilleur présentement, surtout King Diamond. Il est incroyable, surtout lorsqu’on sait ce par quoi il est passé depuis son attaque cardiaque. Il a retrouvé la santé, il a arrêté de fumer et maintenant sa voix sonne exactement comme sur ses albums. C’est vraiment génial! Je sens aussi que Hellyeah est en grande forme, car nos nouveaux membres se sont bien intégrés à la troupe et notre dernier album ‘Blood For Blood’ a bien fonctionné pour nous, alors je peux dire que les choses vont bien pour nous présentement!

MU : Cool! Je dois dire que ‘Blood For Blood’ est mon album préféré de vous.

VP : Merci beaucoup!

MU : Alors, jusqu’à présent, on voit une belle évolution au sein du groupe. Et je dois justement te parler à propos de cet album, étant donné que je n’avais pas eu l’occasion d’en discuter avec toi plus tôt. Il y a entre autres trois pièces qui ont été plutôt surprenantes pour les fans sur ce dernier opus, soit ‘Moth’, ‘Hush’ et ‘Black December’ qui ont une approche musicale différente par rapport à d’habitude. Je n’aime pas dire qu’elles ont un son plus commercial, peut-être une approche plus douce, disons?

VP : C’est plus mélodique et sombre, en effet!

MU : Voilà! Étant donné que vous avez un cinquième album qui devrait sortir en octobre prochain, est-ce qu’on peut s’attendre à d’autres chansons avec une ambiance dans la même trempe que celles énumérées plus tôt ?

VP : Je pense que ‘Blood For Blood’ a défini là où nous voulons nous diriger musicalement pour la suite. C’est le son que nous avons recherché pendant longtemps; au début on a eu tendance à expérimenter beaucoup de choses différentes, mais maintenant nous voulons revenir un peu plus à nos racines et maintenant que le tout semble de plus en plus scellé, on peut s’attendre à ce que les choses n’aillent qu’en s’améliorant.  On sait vraiment plus ce que chacun amène sur la table pour subvenir au groupe en plus de savoir où se situe notre zone de confort. On travaille présentement avec Kevin Churko qui est très aidant envers nous tous et on a désormais très hâte de sortir ce nouvel album!

MU : Est-ce que c’est une décision commune du groupe de vouloir explorer ce nouveau type de son?

VP : Eh bien, tu sais, c’est arrivé comme ça tout simplement. Lorsqu’on écrit, on n’a pas du tout envie d’écrire dix chansons qui ont toutes la même ambiance où qui dégagent les mêmes émotions. Dans le cadre de Hellyeah, on cherche surtout à ce que notre musique varie avec des pentes ascendantes et descendantes, un peu comme dans un tour de montagnes russes au fond. Ce ne serait jamais un beau voyage si la musique allait tout le temps trop rapidement ou trop lentement. C’est une question d’équilibre d’intensité que l’on veut atteindre afin que tout soit mieux ressenti et que le tout se complète bien.

MU : Est-ce que vous jouez déjà des chansons du nouvel album lors de la présente tournée?

VP : Oui, on les a presque toutes déjà jouées devant le public!

MU : Est-ce que la réaction du public a été positive pour l’instant?

VP : Elles fonctionnent très bien et les fans semblent bien les apprécier. On a l’impression de sonner presque comme un nouveau groupe en ce moment! La plupart des gens n’ont jamais entendus les nouvelles pièces en live alors c’est plaisant pour nous. Et surtout nos fans qui nous suivent depuis déjà un certain temps adorent notre dernier album, alors le fait d’en jouer presque 90% en spectacle c’est génial pour tout le monde.

MU : On a déjà dit plus tôt qu’un nouvel opus sortirait sous peu : est-ce qu’il y a déjà du nouveau matériel qui a été écrit pour l’instant?

VP : Oui, on a déjà plusieurs bonnes idées! On n’écrit jamais lorsqu’on est sur la route, mais ça ne nous prendra pas beaucoup de temps à produire le tout dès que la tournée sera terminée. Il nous reste environ 10 jours à faire avec le Mayhem Festival, après ça on prend trois jours de congé avant d’aller faire une autre mini-tournée d’une semaine et demie aux États-Unis en tête d’affiche. On va faire entre autres quatre festivals américains là-bas, et dès que c’est fini on file direct en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon où l’on n’a pas joué depuis presque cinq ans. Ça va donc conclure officiellement la tournée ‘Blood For Blood’ pour après pouvoir se concentrer tout le mois de septembre sur l’écriture du nouvel album et ainsi être capable de commencer à l’enregistrer dès le mois d’octobre à Las Vegas avec Kevin Churko.

MU : Donc, si je comprends bien, vos fans montréalais vont devoir patienter encore un peu la sortie du nouvel album avant de pouvoir vous revoir?

VP : Je ne peux pas faire de promesses étant donné que les planifications de tournées changent toujours en cours de route, mais on souhaiterait réaliser en janvier/février une grosse tournée nord-américaine où l’on parcourrait tout le Canada.

MU : Oh, ça c’est une bonne nouvelle!

VP : Yes! Ce sera pendant la longue période froide et ennuyeuse de l’année, mais au moins nous serons là pour réchauffer tout le monde avec Hellyeah!

MU : Lorsqu’on t’a interviewé la dernière fois en 2013, tu nous avais dit que tu buvais du jus de cornichons pour éviter les lendemains de veille difficiles…

VP : Oui, et j’en bois encore!

MU : As-tu trouvé un meilleur remède depuis le temps?

VP : Non, pas du tout! Je te jure que le jus de cornichons c’est magique! Mais j’ai aussi un autre truc : du jus de citron, environ deux citrons entiers dans l’eau et du sel. Je ne sais pas trop d’où ça m’est venu, mais ça me réhydrate très bien et avec un peu de jus de cornichons ça fonctionne à merveille.

MU : Et en plus tu as l’air en grande santé présentement! Aussi, c’est l’année prochaine qu’aura lieu le 20ième anniversaire de The Great Southern Trendkill.

VP : Oui, déjà.

MU : Comptez-vous faire comme pour les trois premiers albums de Pantera et les rééditer avec quelques bonus en prime.

VP : Ce n’est pas vraiment moi qui s’en occupe personnellement; c’est la compagnie de disque qui va en décider que je le veuille ou non et qui va la réaliser.

MU : Mais est-ce que ça se fera?

VP : Oui, certainement. C’est quand même un plaisir pour nous de le faire, car c’est à la fois bénéfique pour nous ainsi que pour les fans que l’on souhaite bien satisfaire en leur offrant le meilleur contenu exclusif possible. On essaie de faire de notre mieux pour y contribuer avec du matériel intéressant.

MU : Est-ce que tu as une idée de ce qu’il y aura comme bonus sur la réédition?

VP : Je n’en sais rien du tout, mais c’est clair que je vais recevoir un tas de courriels pour savoir ce que j’ai dans mes affaires et si je peux fouiller un peu pour eux. C’est tout de même difficile pour nous de fouiller dans les restants de Pantera : on n’a jamais vraiment gardé de vieux enregistrements de chansons inutilisées dans nos sessions en studio. On faisait de la tournée pendant deux ans sans arrêt, et dès que l’on rentrait pour enregistrer on misait plus sur la qualité de nos pièces que sur la quantité. On enregistrait nos dix ou onze meilleures chansons que l’on arrivait à faire ensemble et c’était tout. Il n’y avait rien qui était vraiment à la traîne ou qui tombait dans l’oubli.

MU : Mais au moins reste-t-il peut-être des vidéos de spectacles jamais dévoilés?

VP : Oh oui, tout à fait. Il y aura sûrement aussi des prises de vues intéressantes des coulisses des spectacles que l’on n’a jamais vu encore. On va faire de notre mieux pour que ça soit le plus cool possible.

MU : J’ai vu que, bientôt, il y aura bientôt un festival dont le nom m’échappe où il y aura à l’affiche Phil Anselmo et Hellyeah en même temps…

VP : De la grande une médiatique!! Nous, on joue le vendredi soir, je reste seulement avec Hellyeah et dès que c’est fini on quitte pour un autre festival et c’est tout.

MU : C’est bon. Es-tu toujours aussi plongé dans les strip-clubs, les livres de recettes?

VP : Oui, en effet. Je suis moins dans les livres de recettes ces temps-ci, mais je travaille en ce moment sur un ‘appetite’ qui a été entamé depuis déjà un certain nombre d’années et j’aimerais bien le sortir en octobre si possible. Mes strip-clubs également fonctionnent à merveille et mes clubs latino appellés  ‘Chicas Bonitas’ deviennent de plus en plus gros à Dallas (TX). Il y a aussi mon bar sports à Dallas que tu peux toujours venir visiter si jamais tu veux venir faire un tour dans mon coin!

MU : Pour un canadien comme moi, quelles sont les places que je devrais absolument venir visiter à Dallas? Tes endroits favoris?

VP : Eh bien, j’aime beaucoup aller voir des groupes en concert, alors il y a des bonnes salles comme le ‘Trees’ qui accueille environ 800 personnes; c’est un vraiment un chouette endroit pour venir voir des artistes jouer. Il y a aussi des grands amphithéâtres comme le ‘Gexa’ et aussi des bons strip-clubs. Il faut aussi que tu viennes manger dans des places à BBQ texan lorsque tu y es. Il y a aussi un joli tas de filles là-bas, je te le dis!

MU : Hahaha, super! Alors, si l’on sait qu’avec Hellyeah l’enregistrement du nouvel album se fera en octobre, alors on peut présumer qu’il sortira officiellement l’an prochain?

VP : Ouais, bien sûr. Probablement que le premier single sortira en mars ou en avril et que l’album complet sortira au mois d’avril ou mai.

MU : Super, alors il y a peut-être des chances pour que vous repassiez nous voir au Québec à Heavy Montréal!

VP : Oh, j’aimerais vraiment ça! On y a joué qu’une seule fois et ça a vraiment été un de mes festivals préférés, ça m’a rappelé l’ambiance des festivals européens, mais en Amérique du Nord. Les fans étaient supers, la température était parfaite ce jour-là et il y avait des supers bons groupes à l’affiche. J’aimerais vraiment y retourner l’an prochain, alors message aux organisateurs : gardez le nom de Hellyeah en tête car on adorerait y jouer à nouveau.

MU : Je vais leur envoyer ça.

VP : Parfait!

MU : Merci beaucoup pour ton temps et à la prochaine. Bonne chance pour le prochain album.

VP : Bonne chance à toi aussi avec ta voiture pour retourner chez toi! Je suis désolé que tu aies eu des problèmes avec ça

MU : Haha mais non ce n’est pas grave, c’est juste un problème de pneu!

VP : Haha, juste un pneu! C’est juste ça hein!

MU : Merci encore, je suis heureux de te voir en bonne forme, vos spectacles sont toujours aussi malades et je vais continuer de suivre tout ce que vous ferai pour la suite.

VP : Merci beaucoup mec. Cheers!

Lu 4150 fois Dernière modification le mercredi, 29 juillet 2015 12:46
Évaluer cet élément
(1 Vote)