29 Juil 2015

Insomnium : Entrevue avec Niilo Sevänen juste avant le Heavy Montréal 2015

Musik Universe a discuté avec la formation Insomnium juste avant son passage au festival Heavy Montréal 2015!

Bonne lecture!!

 

MusikUniverse: Salut Niilo! C’est un plaisir de te parler! Donc, vous êtes sur le point de commencer votre toute première tournée nord-américaine en tant que tête d’affiche. Félicitations!

Niilo Sevänen: Merci beaucoup, nous avons très hâte!

MU: D’après toi, en quoi cette tournée sera-t-elle différente de celle que vous avez faite ici en janvier avec Dark Tranquillity?

NS: J’espère qu’il fait plus chaud au Canada en ce moment! Nous allons être avec Omnium Gatherum, qui sont de bons amis et un excellent groupe. Ça va être une tournée amusante pour nous. C’est la première fois que nous sommes en tête d’affiche, donc nous sommes à la fois excités et nerveux, nerveux de voir combien de gens vont venir aux shows. Mais je suis certain que ça va être une tournée réussie.

MU: Oui, ce sera vos fans à vous. Cette fois, la tournée démarre à Montréal, au Heavy Montréal, et se termine à Québec. C’est ce que j’appelle commencer et finir en beauté! À quoi peut-on s’attendre de ces spectacles? Comment comptez-vous convaincre vos fans québécois d’aller aux deux?

NS: Ce serait super si les gens venaient aux deux spectacles! Nous avons entendu beaucoup de belles choses sur le Heavy Montréal. C’est l’un des meilleurs festivals dans toute l’Amérique du Nord. Nous avons très hâte d’y aller. Nous espérons avoir la chance de jouer devant une foule plus grosse que celles que nous avons habituellement en salle. C’est une belle occasion. Évidemment, nous sommes heureux de terminer aussi la tournée au Québec, à Québec. Nos meilleurs spectacles ont toujours eu lieu au Canada, nos meilleurs spectacles en Amérique du Nord. Le Canada est certainement l’un des endroits phares pour nous. Ça va être amusant.

MU: Le Heavy Montréal va être votre premier gros festival nord-américain, c’est bien ça?

NS: Oui!

MU: C’est l’un des plus gros festivals ici. C’est un super festival. Je suis certaine que vous allez adorer! Markus va jouer deux fois chaque soir pour cette tournée. Ça risque d’être assez intense pour lui! Comment se prépare-t-il? J’espère qu’il va amener beaucoup de crème analgésique!

NS: Haha! Oui, ça va être une tournée difficile pour lui. Nous avons discuté du programme et de la longueur des spectacles. Voyons voir comment il s’en sortira. Est-ce qu’il va implorer notre pitié après quelques spectacles? Pour l’instant, les deux groupes prévoient faire des programmes normaux, comme n’importe quel groupe en tête d’affiche et n’importe quel groupe de soutien le feraient. Donc pas de pitié pour Markus! Espérons qu’il va survivre! Mais évidemment, si ça devient trop difficile pour lui, il va falloir y réfléchir. Mais je suis pas mal certain qu’il va y arriver. Nous l’avons déjà fait en Europe ce printemps. Mais c’était Ensiferum qui était en tête d’affiche, donc il avait seulement deux spectacles de soutien à faire. Beaucoup moins long. Mais ça s’est bien passé. Il veut le faire, alors pourquoi pas!

MU: Oui! Espérons que tout ira bien! Encore une fois, vous allez faire appel à un guitariste remplaçant puisque Ville est trop occupé pour partir en tournée en ce moment. Vous avez demandé à Kari Olli plus tôt cette année, et cette fois, ce sera Nick Cordle. Comment l’avez-vous choisi?

NS: Nous l’avons connu lorsque nous avons fait quelques shows avec Arch Enemy l’automne dernier. Il semblait être un gars très sympathique, et évidemment, c’est un excellent guitariste. Nous avons appris que Ville ne pourrait pas être de la tournée seulement trois mois avant le début de celle-ci, en juin. Il était donc trop tard pour obtenir un visa de travail pour un Finlandais ou un autre Européen. Nous devions trouver quelqu’un sur place, un Américain. Nick est la première personne qui nous est venue en tête, et heureusement, il a accepté. Je suis convaincu que ce sera une super tournée pour nous et quelque chose de très spécial pour les fans. Évidemment, certaines personnes vont être déçues de ne pas voir Ville. Mais ça va être spécial. C’est peut-être la seule et unique fois où nous aurons la chance de jouer avec Nick. C’est un musicien tellement talentueux. Personnellement, j’ai très hâte. Ça va donner de bons spectacles, j’en suis sûr.

MU: Et qui va s’occuper du chant clair?

NS: Nick!

MU: Oh, il va faire ça aussi!

NS: Oui! Voyons voir ce que ça va donner!

MU: Donc pas de pré-enregistrement, ça va être lui qui va chanter pour vrai en live!

NS: Nous allons voir ce que nous décidons de faire avec la production, mais l’idéal est que toutes les voix en live soient de vraies voix. Il se peut que nous utilisions des enregistrements pour les cœurs et certaines voix en arrière-plan, mais les voix principales vont toujours être live.

MU: C’est bien! Et sur votre page Facebook, vous demandez aux fans de vous dire quelles chansons ils aimeraient entendre durant les spectacles. Dans quelle mesure ces suggestions influencent-elles le set list final? Est-ce que certaines demandes vous ont surpris?

NS: En fait, j’essaye toujours de toutes les prendre en compte! J’ai des fichiers dans lesquels j’inscris toutes les chansons et le nombre de votes que chacune reçoit. Donc oui, ça fait vraiment une différence. Nous essayons de choisir les chansons les plus demandées, mais en même temps, nous voulons jouer quelque chose de chaque album et trouver un bon équilibre entre les longs morceaux épiques et les chansons plus rapides et agressives. Ces suggestions influencent nos décisions. Nous ne posons pas la question juste pour le fun, nous essayons vraiment de jouer ce que les fans demandent. Par exemple, pour ce qui est de nos premiers albums, ce n’est pas évident de savoir quelles chansons les gens aiment vraiment. C’est bien de voir lesquelles sont leurs préférées. Dernièrement, nous avons justement demandé aux fans de nous dire quelles chansons ils aiment sur ces vieux albums. Nous sommes contents de voir que toutes les chansons reçoivent des votes, mais ça rend les choses difficiles! Certaines en reçoivent plus que d’autres, par contre. C’est très intéressant.

MU: Nous voyons de plus en plus souvent Insomnium en Amérique du Nord ces dernières années, après une longue absence de cinq ans. C’est une excellente nouvelle pour nous! Est-ce que votre changement de maison de disque pour Century Media Records a aidé à ce niveau?

NS: Oui, ça a tout changé. Les choses vont beaucoup plus vite depuis que nous sommes avec Century Media. Nous rejoignons de nouveaux fans et gagnons constamment en popularité, avec les deux albums que nous avons faits avec eux. C’est une maison de disque incroyable, ils travaillent vraiment fort. Et les choses qu’ils aiment, nous les aimons aussi! C’est vraiment bien de travailler avec eux. Je ne pourrais jamais assez les remercier pour tout ce qu’ils ont fait pour nous. Évidemment, ils ont plus de ressources de marketing que Candlelight. Candlelight est une petite maison de disque, alors que Century Media est l’un des plus gros joueurs dans ce créneau. C’est sûr que ça aide à faire parler de nous. Nous espérons que les choses vont continuer d’avancer pour nous et que nous nous ferons de nouveaux fans. En venant jouer en Amérique du Nord plus souvent, le mot se passe et les gens entendent parler de nous. Je crois qu’il a beaucoup de nouvelles choses qui nous attendent. C’est une période très excitante pour nous!

MU: Nous sommes aussi très heureux pour vous!

NS: Merci!

MU: Vous avez vécu une autre première dans votre carrière musicale cette année : vous avez fait votre première tournée en Australie. D’après les photos que vous avez mises en ligne, vous semblez avoir eu du bon temps! Quelle a été votre expérience culturelle la plus « intéressante » là-bas?

NS: C’était une expérience incroyable d’aller là-bas. C’est tellement différent de tout ce que nous connaissons. La meilleure chose, la chose la plus amusante que nous avons faite a été de surfer! Nous avons fait des cours de surf, qui duraient 2 ou 3 heures. C’était vraiment le fun. Personne d’entre nous n’avait surfé auparavant, mais à la fin du cours, tout le monde était capable de se tenir debout sur la planche, pendant une bonne dizaine de secondes! C’était plus facile que ce que je pensais. Je croyais ne jamais être capable de me mettre debout, mais c’était faisable et vraiment le fun! Les spectacles que nous avons faits là-bas étaient aussi très bien. Je suis certain que nous allons y retourner, bientôt j’espère! Il reste encore quelques villes, comme Perth et Adélaïde, où nous n’avons pas joué. Et en Nouvelle-Zélande aussi, tout près. Espérons que nous pourrons faire une tournée de l’Océanie la prochaine fois, dans plus de villes.

MU: Qui d’entre vous était le meilleur surfeur?

NS: D’après moi, c’était Markus, notre drummer! Avant même de commencer, je savais que ce serait lui le meilleur… et ce fut effectivement le cas!

MU: Tu avais raison! Il va y avoir une autre première pour vous au début de l’année prochaine : vous allez finalement jouer au 70000TONS OF METAL. C’était le temps, ça faisait des années qu’on vous demandait! Êtes-vous excités d’être enfin sur la croisière?

NS: C’est quelque chose que nous étions impatients de faire depuis longtemps. Nous attendions d’en avoir l’occasion. Je suis certain que tous les groupes aiment jouer à ce festival. Si on leur demande, tous les groupes vont dire oui. J’ai vraiment hâte. Ça tombe en plein milieu de l’hiver en Finlande, et nous allons partir faire cette croisière dans les Caraïbes. Ça doit être extraordinaire.

MU: Ça l’est! C’est la même chose pour nous au Québec, ça tombe en plein hiver. C’est une pause très agréable! Toutes ces « premières » pour vous indiquent une chose : Insomnium devient de plus en plus gros. Comme la plupart des musiciens, vous espérez probablement réussir à vivre de votre musique. Est-ce que c’est quelque chose qui pourrait devenir une réalité pour vous bientôt?

NS: Justement, c’est une période intéressante en ce moment. J'ai commencé hier un congé de cinq mois de mon emploi normal. Donc pour le reste de l’année, je vais être musicien à temps plein. Voyons comment ça va aller! Je vais avoir l’occasion de retourner dans mon emploi si je le veux, mais si tout va bien, je n’aurai pas besoin. Pour la première fois de l’histoire du groupe, c’est une possibilité. Nous avons beaucoup de spectacles et de tournées à venir, et nous allons pouvoir tirer un revenu de notre musique. C'est super! Au moins pour quelques années, si nous sommes capables de faire ça à temps plein, ça serait merveilleux. C’est maintenant ou jamais, donc pourquoi pas? Nous n’aurons plus cette chance plus tard, lorsque nous serons plus vieux. Nous allons le regretter si nous ne l’essayons pas.

MU: Mais qu’allez-vous faire de tous vos diplômes? Vous avez tous fait de hautes études! Haha!

NS: Oui, nous avons étudié longtemps et avons de bons emplois normaux. Mais nous aurons toujours la possibilité d’y retourner, si nous nous rendons compte que nous ne faisons pas d’argent et que nous sommes pauvres et misérables! Haha! Ce n’est pas inquiétant! Mais j’ai confiance que les choses vont bien aller et que nous allons nous amuser. Nous le faisons pour nous. C’est une période intéressante, comme je l’ai dit.

MU: Des groupes comme Amorphis, Paradise Lost et Dark Tranquillity ont notamment été cités comme étant de grandes influences pour vous à vos débuts. Comme tous les groupes évoluent, qui considérez-vous comme vos nouvelles influences aujourd’hui? Par exemple, est-ce que Markus en a apporté de nouvelles lorsqu’il s’est joint au groupe en 2011?

NS: C’est une bonne question, et je ne saurais pas trop comment y répondre. Nous sommes tellement occupés ces dernières années que je n’ai pas vraiment eu le temps de découvrir de nouveaux groupes et de me tenir au courant de ce qui se fait dans notre créneau. Évidemment, nous avons chacun nos groupes favoris. Mais comme tu as dit, quand Markus s’est joint au groupe il y a quatre ans, c’était un grand changement. Il faisait déjà beaucoup de musique et était très actif. On peut entendre le changement sur le nouvel album, où il a fait trois chansons et beaucoup d’arrangements. On peut entendre les solos, qui sont beaucoup plus nombreux qu’auparavant. Donc oui, Markus a apporté un changement, une nouvelle influence! Mais je crois que nous avons trouvé notre propre style, notre propre identité. Nous ne portons pas tellement attention à ce que les autres groupes font, ça ne nous influence pas vraiment. Évidemment, toute la musique que tu écoutes t’influence d’une certaine façon, inconsciemment ou autre, mais je ne pourrais pas dire s’il y a des groupes qui nous influencent particulièrement. Je pense que nous avons notre propre style. Nous faisons le genre de musique que nous voulons vraiment faire, nous ne faisons pas de compromis. Et je crois que c’est l’une des principales raisons de notre succès : nous sommes honnêtes et faisons vraiment la musique que nous aimons. Il n’y a pas de meilleure sensation que de faire une nouvelle chanson, de la jouer pour la première fois avec les gars en répétition, et de se rendre compte qu’elle est crissement bonne, que tel ou tel riff est incroyable. Il n’y a pas de meilleur sentiment, et c’est ce sentiment que nous recherchons constamment.  

MU: Vous avez également commencé à incorporer des voix claires dans vos trois derniers albums. Comment avez-vous choisi cette nouvelle direction?

NS: C’est quelque chose que nous avions voulu essayer dans le passé. Nos chansons comportent tellement de variations; il y a des passages plus doux qui nécessitent une approche plus douce que mon jappement! Haha! C’est donc naturel d’utiliser du chant clair pour ces passages. Nous voulions l’essayer sur le troisième album, mais pour une raison ou une autre, ça n’a pas abouti. Nous avons enfin trouvé une façon de l’intégrer dans notre quatrième album, Across the Dark.

MU: Et ça fonctionne!

NS: Et ça fonctionne, oui! Ville s’est rendu compte qu’il pouvait chanter plutôt bien. Il s’est constamment amélioré avec le chant clair et est devenu plus sûr de lui. Donc c’est comme ça que nous avons commencé. Mais nous n’avons pas l’intention d’ajouter de plus en plus de chant clair, nous n’allons pas nous transformer en Soilwork ou quelque chose du genre, où tous les refrains sont en chant clair. Nous n’allons pas dans cette direction. Mais lorsqu’il y a un passage ou un riff qui se prête au chant clair, nous allons l’essayer. Ce n’est pas quelque chose qui est forcé; nous n’essayons pas de faire des hits radiophoniques ni des chansons populaires… même si ce serait plus facile pour tout le monde! Si une chanson s’y prête, nous allons ajouter du chant clair, tout simplement.

MU: Au fil des ans, vous êtes partis en tournée avec de nombreux groupes de mélodeath, ayant un son semblable au vôtre. Est-ce qu'il y a d'autres groupes avec qui vous aimeriez faire une tournée, mais qui sont très différents de vous et qu’on ne devinerait jamais que vous écoutez?

NS: C’est une bonne question… une question très difficile! Nous écoutons tous des groupes de genres complètement différents, mais ce serait plutôt irréaliste de penser partir en tournée avec eux! Je ne sais pas… je dirais des groupes comme Aerosmith ou Journey! Nous écoutons beaucoup de rock classique et de hard rock des années 1980. La musique que nous écoutions lorsque nous étions enfants. Nous écoutons des genres musicaux très différents, pas seulement du métal. Toute sorte de musique. Évidemment, c’est surtout du rock, mais pas seulement du métal. Ce serait vraiment cool de faire une tournée avec Amon Amarth ou Arch Enemy ou d’autres groupes du genre. Nous avons fait quelques spectacles avec Arch Enemy, mais ça serait super de faire une tournée.

MU: Ça, c’est réaliste, ça pourrait arriver!

NS: Oui, ça pourrait!

MU: Tu as mentionné dans une autre entrevue que 2015 serait une année de tournée pour vous, mais que vous espériez sortir quelque chose de spécial en 2016. De quoi s’agit-il?

NS: Je ne peux pas le révéler! C’est quelque chose de très spécial, sur lequel nous allons travailler.

MU: Du nouveau matériel ou…?

NS: Oui, il va y avoir du nouveau matériel… Quelque chose de spécial, quelque chose que nous n’avons jamais fait auparavant et qu’aucun autre groupe, à ma connaissance, n’a fait exactement comme ça auparavant. Du moins, pas dans notre style musical. Il y a quelque chose d’autre en plus de la musique, si on peut dire. De la nouvelle musique et quelque chose d’autre. Nous espérons le sortir au printemps prochain; si tout va bien, en mars ou en avril. Nous allons donner plus de détails lorsque ce sera confirmé et officiel, lorsque nous aurons l’échéance et pourrons publier le tout. C’est la prochaine chose sur laquelle nous travaillerons. Ça va être intéressant!

MU: Oui, ça semble intéressant! C’est intrigant!
NS: Je ne peux pas en dire plus!

MU: Awwwwww… Haha! J’imagine que le prochain album attendra à l’année d’après, en 2017?

NS: Si tout va très bien et que nous arrivons à terminer les nouvelles chansons, c’est possible que le nouvel album sorte la même année.

MU: Donc deux grosses sorties dans la même année!

NS: Oui, à l’automne 2016. Si tout va bien et que nous arrivons à finir les nouvelles chansons! Haha! On verra comment ça ira! Ça serait l’échéance optimale. Mais nous avons un horaire de tournée chargé et peu de temps pour écrire du nouveau matériel. On verra!

MU: Oui, à suivre! C’est tout pour aujourd’hui, un gros merci pour ton temps! Je vous souhaite une excellente tournée en tête d’affiche. Nous allons être là et sur la croisière!

NS: D’accord! Merci pour l’entrevue!

Lu 4096 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)