26 Sep 2019

Ghost : La poursuite judiciaire aurait-elle pu être évitée ?

En entrevue avec le journal Colorado Springs Independant, le leader de la formation suédoise Ghost, Tobias Forge, est revenu sur la poursuite judiciaire intentée contre lui par 4 anciens membres de son groupe (Nameless Ghouls), qui l’accusent de ne pas avoir partagé les profits équitablement.

Questionné à savoir si ses anciens partenaires auraient été moins vindicatifs s’ils avaient reçu des noms de scène, Forge a répondu ceci :

« Vous voulez dire si je leur avais donné un nom au lieu de les maintenir dans l’anonymat complet? Je présume que oui. C’est difficile à dire. Évidemment, la plupart des gens attirés par la scène veulent être vus et appréciés. Si je me mets à leur place, j’imagine que je me serais senti comme eux. Il y a 7 ou 8 ans, je voulais vraiment être célèbre, alors ma conception d’un groupe de musique était complètement différente de ce qu’elle est maintenant. »

« Je travaille sur ce projet à temps plein depuis 10 ans. Les anciens membres de Ghost ne travaillaient sur le groupe que quelques heures par jour et pendant les pauses entre les tournées, ils ne faisaient rien d’important qui se rattachait à Ghost. C’est moi qui représentais le groupe, alors c’est moi qui recevais les accolades et les félicitations. Je pense que les autres étaient un peu jaloux de ne pas recevoir leur part des accolades. Alors, oui, c’est vrai, si j’avais placé des noms sur leurs visages, les anciens membres auraient pu recevoir une certaine reconnaissance, comme être reconnus dans la rue par exemple. Je crois que cela aurait pu changer quelque chose, mais vous savez quoi ? J’ai joué avec d’autres musiciens qui se foutaient éperdument de trucs de ce genre. »

L’appel de la première décision de la cour au sujet de la poursuite des 4 anciens membres de Ghost contre Forge sera entendu en mars 2020.

 

Source : blabbermouth.net

Lu 1373 fois
Évaluer cet élément
(2 Votes)