31 Mar 2019

Cradle Of Filth / Wednesday 13 / Raven Black : Compte-rendu et photos du spectacle de Montréal (2019) Spécial

Le Théâtre Corona proposait ce soir une soirée sombre et théâtrale rassemblant les groupes Raven Black, Wednesday 13 et Cradle of Filth. La salle était disposée de manière assez inhabituelle : le kiosque de marchandise de la tête d’affiche, qui incluait un énorme panneau exposant les différents vêtements à vendre, était placé de manière à ce que le vendeur tourne le dos à la scène plutôt que d’y faire face, faisant en sorte qu’environ la moitié de l’arrière de la salle ne servait à rien pendant le spectacle. Les spectateurs ont donc dû se coller les uns sur les autres un peu plus qu’à l’habitude. Heureusement, personne ne semblait trop dérangé par cet aspect de la soirée.


La salle était bien remplie lorsque les musiciens de Raven Black sont montés sur scène, tous vêtus de noir et de blanc. Le seul élément coloré : un parapluie rouge tenu par la chanteuse, Raven. À chaque chanson, elle changeait d'élément, passant aisément d'un parapluie à un instrument de torture, puis à un cerceau. Visiblement, les musiciens éprouvaient du plaisir à se produire sur la scène montréalaise. Tristement, la foule n'a pas montré beaucoup d'enthousiasme malgré la performance incroyable du groupe, qui a eu le temps d'interpréter 8 pièces. La chanteuse et ses multiples voix ont tout de même paru percer l'impassibilité de la foule, puisqu’à certains moments, de petits pits se sont formés devant la scène. Toutefois, la majorité des gens présents se sont contentés d'assister au spectacle sans y participer.

Après un court entracte, Wednesday 13 est apparu devant la foule de manière tout aussi théâtrale que Raven Black. Pendant toute la performance, les musiciens sont restés actifs et très mobiles sur la scène. Le chanteur en particulier était hypnotisant et captait l’attention du public avec beaucoup de facilité, portant parfois un masque lui cachant le visage pour ensuite s’en servir pour masquer le derrière de sa tête, laissant aux spectateurs l’impression que son corps au complet était étrangement constitué. Le groupe en soi était un spectacle impressionnant à voir : chaque musicien faisait preuve d'un enthousiasme incroyable en lançant des cascades de notes ténébreuses. La sélection des pièces a beaucoup contribué à faire augmenter l'excitation du public. Mes oreilles ont d'ailleurs été charmées dès les premières notes de Hail Ming, avec laquelle le groupe a fait son apparition devant nous. Il semble que plusieurs fans de Wednesday 13 étaient présents : une grande partie de la foule scandait les paroles des chansons avec beaucoup d'entrain. Quelques personnes se sont même propulsées au-dessus de la tête des gens afin de faire du crowd surfing. Nous avons eu l’occasion d’entendre, entre autres, les pièces Come Out And Plague, Serpent Society, Get Your Grave On, Zodiac et Keep Watching The Skies, après laquelle le groupe a quitté la scène.

Les musiciens de la tête d'affiche sont apparus un à la fois sur les notes de Ave Satani, pour ensuite débuter leur prestation avec la pièce Gilded Cunt. Les années passant, la voix de Dani Filth n'a rien perdu de sa puissance : elle a plutôt évolué pour atteindre une tonalité plus riche et variée. De la même manière, avec les années d'expérience, les musiciens ont acquis des compétences exceptionnelles avec leurs instruments et font preuve d'une aisance naturelle sur la scène. Le guitariste Richard Shaw est d'ailleurs un incroyable animateur de foule. En effet, à plusieurs moments, il a capté l'attention du public, entre autres en tournant sur lui-même tout en continuant à lancer des séries de notes, ou en transperçant l'âme des spectateurs avec un seul regard, ou en aspirant de la fumée pour ensuite la recracher tel un cracheur de feu. Pendant que Cradle Of Filth interprétait sa setlist comprenant 14 chansons, la foule s’est montrée déchaînée et folle de joie. Apparemment, tous les spectateurs ont apprécié la sélection des pièces, qui incluait entre autres Nemesis, Right Wing Of The Garden Triptych, Heartbreak And Seance, You Will Know The Lion By His Claw, Saffron’s Curse, Her Ghost In The Fog et From The Cradle To Enslave. J’ai adoré voir la chimie régnant entre les membres du groupe ainsi que leur énergie apparemment inépuisable. Selon deux frères auxquels j’ai eu l’occasion de parler entre deux chansons, cette performance de Cradle Of Filth, qui était la 18e à laquelle ils assistaient, était marquante par l’énergie contagieuse transmise par le groupe à ses spectateurs. Il semble que Dani Filth, bien qu’il ait vieilli depuis le début de sa carrière musicale, n’a rien perdu de son charisme et de sa volonté de satisfaire ses fans.

Cette soirée théâtrale était tout simplement fantastique. J’aurais aimé que chaque performance dure au moins 30 minutes de plus. Étonnamment, j’ai quitté la salle en étant revigorée et beaucoup plus énergique qu’à mon arrivée. Chacune des personnes présentes ce soir a quitté le Théâtre Corona avec un visage marqué par la satisfaction.

Lu 3054 fois Dernière modification le dimanche, 31 mars 2019 01:41
Évaluer cet élément
(6 Votes)