14 Juil 2019

Voivod : Compte-rendu et photos du FEQ 2019

C'est ce samedi soir dans le cadre de la 52e édition du Festival d'été de Québec qu'avait lieu une soirée réunissant le groupe de punk/garage originaire de Québec Enfants Sauvages et Voivod de Jonquière.

La salle Impérial Bell, qui peut accueillir jusque 950 personnes, est à peine remplie au tiers quand la jeune formation de la Basse-Ville de la Capitale-Nationale Enfants Sauvages monte sur scène, aux alentours de 20h.

Deux hommages à Voivod sont faits par la chanteuse "Celle-ci c'est pour Snake" pour le troisième morceau et "Cela fait plaisir de faire la première partie d'un groupe de garçons fringants dans la vingtaine".

Les cinq musiciens, maquillés de bandes noires sur le visage, nous proposent un punk qui sonne très garage survitaminé. La particularité est le fait qu'il y ait deux bassistes dans le groupe, en plus d'un guitariste, d'une chanteuse et d'un batteur.

La prestation était énergique et le chant de la chanteuse assez percutant et rageur. Le moment fort du spectacle est quand cette dernière a rendu hommage à la scène féminine locale de Québec. S'en est suivie la montée de la bassiste Stéphanie Vézina, membre de la formation Jet Black.

20h30... Fin de la représentation.

21h10... La légende saguenéenne Voivod monte sur scène devant un public un peu plus nombreux que pour la première partie, mais sans plus. On ne présente plus le groupe, qui est un des pionniers des groupes de métal au Québec depuis maintenant 36 ans. La dernière fois qu'ils se sont produits au FEQ, c'était sur les Plaines d'Abraham en 2017.

"Salut Québec, la grande histoire d'amour avec nous continue", crie le chanteur Denis Bélanger alias Snake.

Le groupe est en grande forme et les membres sont heureux d'être sur scène. Leur énergie positive et leur bonne humeur se transmettent vite au public, qui est très réceptif à leur musique. Au niveau des âges, il y a les puristes qui sont là depuis le début de la carrière des Québécois (40-50 ans), mais il y a aussi une partie du public beaucoup plus jeune (15-20 ans). Cela fait plaisir de voir qu'ils peuvent rassembler les générations autour de cette passion commune qu'est le métal.

La setlist, composée de 13 chansons, était à une chanson près, la même que lors de leur prestation au Club Soda de Montréal il y a deux semaines.

Ils ont joué beaucoup de leurs classiques, en plus de quatre pièces de leur dernier album The Wake, sorti en septembre dernier, et qui eut un grand succès, gagnant même le Juno Award de l'album métal de l'année.

Les moments forts du spectacle :

Quand Snake présente les membres de son groupe avec une certaine émotion quant à la durée du groupe, qui existe depuis 1982 !

 Les morceaux :

 "Fall" : introduite par Snake comme "une petite toune d'automne"

"Voivod" : dernière pièce avant le rappel, hommage au défunt guitariste Piggy, un des membres fondateurs du groupe, décédé en 2005 d'un cancer du côlon.

 Le rappel Astronomy Domine, reprise du classique de Pink Floyd sur l'album The Piper At The Gates Of Dawn, écrite et composée par Syd Barrett. Leur interprétation est troublante tellement elle est fidèle à l'originale.

C'est vers 23h15 que la soirée se termine. Les deux groupes ont livré de bonnes prestations, surtout Voivod dont la prestance, l'énergie et la bonne humeur sont omniprésentes. Le groupe poursuit sa tournée avec quelques dates en Allemagne et en Suisse.

Lu 1841 fois Dernière modification le dimanche, 14 juillet 2019 11:17
Évaluer cet élément
(4 Votes)