Imprimer cette page
14 Oct 2019

Despised Icon / Suffocation : Compte-rendu et photos du spectacle de Montréal (2019)

Ce soir, nous avons une soirée dans laquelle j’adore tous les groupes d’un amour inconditionnel. Les légendes montréalaises Despised Icon feront bouger le Club Soda à grands coups de « breakdowns », sans oublier avec les premières parties Shadow of Intent, Ingested, Kublain Klan et Suffocation.

Le groupe de deathcore mélodique Shadow of Intent commence la soirée et les premières notes veulent déjà fracassées le sol. Pour promouvoir le dernier album, les Américains débutent avec les chansons Melancholy et Barren and Breathless Macrocosm. Par la suite, la formation a fait plaisir à ses vieux fans avec The Heretic Prevails et The Battle of the Maginot Sphere qui pousse les gens à se déchaîner dans le pit. La précision des vocales est hallucinant. Ceci se termine avec l’extrait Malediction.

Ingested, qui commence à avoir l’habitude de jouer dans notre province, savent comment allumer une foule. Au cours de la prestation, des gens ne se sont pas gênés pour monter sur la scène pour se garocher dans le vide. Malheureusement, les Anglais n’ont pas joués de vieilles chansons, jouant juste leur dernier album.

Changeons de style pour aller hardcore avec les Texans Kublain Khan. Ce style composés de « breakdowns » et des aboiements qui dure 2 minutes chaque. Ce groupe, soit qu’il est écœurant ou mauvais. Cependant, la foule était énergique et The Hammer a été crié avec corps.

L’un des pionniers du brutal death metal est le suivant. À mon grand plaisir, Suffocation nous ramène dans les belles années 90. Durant le « set », le chanteur d'Ingested s’est invité sur la scène et ensuite se lancer en « body surfing ».  Malgré la courte durée, ils ont eu l'occasion de faire quelques hits, dont Pierced From Within.

Voilà le clou de la soirée, les six montréalais prennent d’assaut les planches du Club Soda et la foule est littéralement en délire. Tout commence avec A Fractured Hand et s’enchaîne deux titres tirés de l’album Beast, Bad Vibes et The Aftermath. Les choses commencent à être sérieuses quand les notes de Furtive Monologue avec les puissants « pig squeals ». Pour mousser l’album qui arrive le 13 novembre, la tête d’affiche décide de jouer le titre éponyme Purgatory et en primeur pour le show de ce soir : Snake in the Grass. Le groupe joue par la suite hits après hits, notamment Les Temps Changent, MVP et All For Nothing.

Les prestations étaient courtes ce qui ont fait en sorte que les groupes n’ont pas eu le temps de diversifier leur setlist. Sinon, c’était à coup sûr un des spectacles les plus électrisant de 2019!

Lu 1281 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dernier de Floyd Lapierre-Poupart

Éléments similaires (par tag)