20 Jan 2018

Avenged Sevenfold / Bullet For My Valentine / Breaking Benjamin : Critique et photos du spectacle de Québec (2018) Spécial

Le Centre Vidéotron affichait complet en ce vendredi soir de janvier pour le passage de la formation Avenged Sevenfold. Cette dernière était accompagnée de Bullet For My Valentine et de Breaking Benjamin, ce qui promettait une soirée musicale assez intéressante.

C’est Bullet For My Valentine qui ouvrait la soirée. Dès les premières notes, on pouvait comprendre que le groupe était en forme et qu’il était prêt à nous cracher ses morceaux au grand plaisir des gens dans la salle. Avec ses quelques années derrière la cravate, la formation sait comment capter l’attention de son public et elle a choisi de se concentrer sur les pièces bien-aimées de celui-ci comme « 4 Words (To Choke Upon) » et « Your Betrayal ». Le moment culminant de la prestation fut assurément lorsque le groupe a entamé le classique « Tears Don’t Fall » et que la foule s’est mise à chanter en choeur avec le sympathique Matthew Tuck. Le groupe a ensuite enchaîné une autre chanson chouchou: « Waking The Demon » avant de terminer sur « Don’t Need You ». Bref, il est difficile de ne pas apprécier les passages de Bullet For My Valentine avec leur énergie contagieuse et leurs chansons entraînantes.

C’est ensuite à Breaking Benjamin de monter sur scène. La bande s’est présentée graduellement sur les planches avant de lancer « So Cold ». Quelques têtes se font aller, mais nous sommes loin de l’effet que Bullet For My Valentine avait sur la foule. Il faut le dire, Breaking Benjamin est le groupe le plus rock de la soirée et après la performance précédente, la différence est grande. Cependant, le groupe rend bien ses morceaux et le public apprécie et chante sur les pièces les plus populaires. Après avoir joué la chanson « Breath », le chanteur s’est lancé dans un petit discours sur les nerds alors que quelques caisses de batteries ornées de sabres lasers étaient apportées sur la plateforme à l’avant de la scène. Le groupe s’est donc mis à jouer un medley de la « Marche impériale » de Star Wars avant d’enchaîner « Schism » de Tool, « Smells Like Teen Spirits » de Nirvana et « Walk » de Pantera, faisant lever la foule à souhait. La formation avait fait le choix judicieux de terminer sa prestation avec « I Will Not Bow » et « Diary Of Jane », avant celle-ci, le chanteur a fait monter deux jeunes sur scène les présentant comme notre futur. Le public les a fortement accueillis et les jeunes garderont certainement de bons souvenirs de cette soirée. Finalement, c’était une bonne performance et nous sommes fins prêts pour le groupe principal.

Enfin, c’est le tour d’Avenged Sevenfold, grandement attendu depuis plusieurs mois. Les passages du groupe dans la province sont toujours appréciés et ce soir n’était pas une exception. La bande est arrivée en pleine forme et a commencé son excellente performance avec « The Stage » et déjà la foule était conquise. La formation, fidèle à son habitude, est allée puiser dans tout son répertoire afin de livrer une prestation équilibrée pour les nouveaux et les plus vieux fans. Les membres du groupe ne se gênent pas d’utiliser la plateforme installée devant la scène, Synyster Gates et Zacky Vengeance y allant pour jouer leurs solos. Le public est très participatif et chante à toutes les occasions en choeur avec M. Shadows. C’était encore plus le cas lorsque le groupe a joué la chanson « So Far Away » dédiée à Jimmy The Rev Sullivan, le batteur original de la bande décédé en 2009 avec des images de moments passés en sa compagnie défilant sur les écrans géants placés derrière la scène. Quelques morceaux plus tard, on faisait un grand saut dans le passé avec « Second Heartbeat » et même si le chanteur ne scream plus comme avant, c’est une bonne performance qui nous est offerte. Ensuite, un changement de rythme s’installe et une version abrégée d’ « Exist » nous transporte dans un autre univers. Un moment fort de la soirée est lorsque les premières notes de la chanson « Higher » se sont fait entendre, un astronaute gonflable géant s’est levé derrière le batteur Brooks Wackerman. Ensuite, nous avons eu droit à une reprise du classique « Wish You Were Here » de Pink Floyd, qui se glissait parfaitement bien dans la liste des chansons. Le groupe a terminé avec la populaire « Bat Country » avant d’entamer son rappel avec « Critical Acclaim », ce qui a fait monter l’énergie d’un cran. La performance s’est terminée sur une bonne note avec « Unholy Confessions ». Bref, Avenged Sevenfold a encore une fois relevé le défi de nous faire passer une belle soirée.

Finalement, le passage de cette tournée était un incontournable. Les groupes ont su nous transporter dans leurs univers et nous faire vivre une excellente soirée. 

Lu 7439 fois Dernière modification le samedi, 20 janvier 2018 02:52
Évaluer cet élément
(6 Votes)